L’ouverture d’esprit, indispensable pour réussir ses oraux

par | 26 Mai 2022 | Actualités, Astuces & Conseils

Rassurez-vous si vous souffrez d’ouverture d’esprit, inutile d’aller passer un IRM en urgence, c’est au contraire une très bonne nouvelle pour vos oraux car cela montre que vous avez un esprit critique et que vous êtes capable de vous remettre en question.

L’ouverture d’esprit, une qualité indispensable lors des oraux

“L’esprit c’est comme un parachute, il n’est utile que lorsqu’ il est ouvert” 

Thomas Dewar

En effet l’ouverture d’esprit s’identifie par la manière dont le candidat appréhende les opinions et les connaissances de ceux avec qui il s’entretient. Dans le cadre des oraux du concours, l’ouverture d’esprit qualifie la sensibilité du candidat vis-à-vis de ses opinions extérieures et sa capacité à prendre en compte de nouvelles connaissances pour faire émerger de nouvelles idées. L’ouverture d’esprit est donc un véritable atout pour les entretiens de motivation car elle constitue une preuve de maturité et d’humilité apprécié par les jurys.

La classe préparatoire est réputée pour accroître et consolider cette ouverture d’esprit. Grâce à des matières comme la géopolitique, le management, ou l’économie, l’étudiant en classe préparatoire cherche à comprendre le monde dans lequel il vit. Pour y parvenir, l’étudiant est amené à réfléchir de façon objective, à analyser les problématiques du monde contemporain sous plusieurs angles, à changer de point de vue, à prendre de la hauteur par rapport à ce qui l’entoure … bref à s’adapter et à s’ouvrir au monde sans rester camper sur ses positions. Par ailleurs, la culture générale enseignée en classe préparatoire, qui nourrit la culture personnelle, permet à l’étudiant d’avoir une force argumentative, d’animer un débat, d’échanger ses idées, et surtout de prendre en considération les arguments et les avis des autres pour nourrir son propre discours… En d’autres termes, l’ouverture d’esprit est une qualité fondamentale qu’un étudiant de classe préparatoire doit avoir. Le jury s’attend évidemment à retrouver cette ouverture d’esprit lors des épreuves orales d’admission.

Quelques conseils pour valoriser votre ouverture d’esprit en entretiens

Maintenant que vous savez que l’ouverture d’esprit est comprise dans le package des qualités indispensables que n’importe quel étudiant en classe préparatoire doit avoir acquis au bout de ces deux voire trois années, voici quelques petits conseils pour l’utiliser à bon escient.            

Ne pas confondre ouverture d’esprit et culture générale

Premièrement, il ne faut pas confondre ouverture d’esprit et culture générale. L’ouverture d’esprit ne suppose pas de connaître absolument tout sur tous les sujets possibles et inimaginables. Elle prouve cependant que le candidat est capable de s’intéresser à des domaines, des professions, des activités, des parcours qui lui sont étrangers et qu’il est donc capable de s’intéresser réellement à la personne avec laquelle il discute. Si l’un des jurés décide de parler de ses expériences ou d’aborder un nouveau sujet, l’étudiant se doit de prendre en compte les propos de son interlocuteur, qui appréciera le fait de se sentir écouté par le candidat, ce qui facilitera grandement le dialogue.

Ne pas abandonner son esprit critique

Ensuite, il s’agit de trouver un équilibre consistant à prendre en compte les arguments de ses interlocuteurs sans pour autant occulter sa propre argumentation. En l’occurrence, faire preuve d’ouverture d’esprit ne signifie pas abandonner ses idées au profit des arguments avancés par le jury. Ce n’est pas en disant « oui » à tout ce que le jury avance et en se conformant à leurs idées que le candidat se démarquera, car si le candidat se détourne trop de son point de vue de départ, il finit par abandonner ses convictions premières en se laissant influencer par les opinions d’autrui. Le candidat risquerait donc de passer pour quelqu’un d’influençable. En réalité, faire preuve d’ouverture d’esprit ne signifie pas être tout le temps d’accord avec le jury, ou d’acquiescer chacune de leurs idées, mais plutôt de les prendre en compte. Jean Rostand affirme d’ailleurs que “avoir l’esprit ouvert n’est pas l’avoir béant à toutes les sottises”. En somme, il ne suffit pas d’être d’accord avec le jury pour leur renvoyer une bonne image.

A l’inverse, il est également dangereux pour un étudiant de rester camper sur ses positions initiales sans tenir compte des opinions du jury. De fait, si le jury oriente l’entretien vers certains sujets et que le candidat refuse d’aller dans ce sens, il renvoie alors l’image de quelqu’un de têtu et fermé. Il ne faut surtout pas oublier que les membres du jury ne sont pas là pour déstabiliser ou se montrer malveillants envers les étudiants.  C’est pourquoi, le fait de ne pas saisir les opportunités laissées par le jury en restant bloqué sur ses positions peut énerver les examinateurs qui pourraient être déroutés face à un candidat qui réciterait machinalement son speech et qui refuserait de s’ouvrir à la discussion. De même, un candidat incapable de se remettre en question ou qui se vexerait suite à une remarque du jury risque de bloquer le dialogue et donc de renvoyer une image négative.

Discutez et faites vous plaisir !

Il est donc essentiel pour le candidat de savoir écouter, prendre en considération ses interlocuteurs et se remettre en question. En effet personne n’est parfait et les jurys en sont bien conscients, c’est pourquoi ils ne recherchent pas un profil type d’élève qui répondrait à tous leurs critères de sélection. En revanche les jurys veulent discuter, échanger voire débattre avec des étudiants dynamiques et capables de revenir sur leur position en tenant compte de l’avis des autres afin de construire une argumentation solide. En effet, se remettre en question et s’ouvrir sur les idées des interlocuteurs n’est en aucun cas un aveu de faiblesse, c’est davantage une preuve de maturité qui donnera de la crédibilité à votre discours sans affecter votre leadership, bien au contraire.

D’autant plus que les jurys cherchent à recruter des élèves prêts à intégrer une école de commerce, et donc capables de travailler en groupe, de collaborer pour mener à bien des projets en prenant en compte l’avis de chacune des parties prenantes.  Il est donc essentiel de faire preuve d’ouverture d’esprit pour renvoyer l’image d’un étudiant sérieux, mature intéressé et donc intéressant.

Reçois ton kit de survie du préparationnaire gratuit !

Méthodologies, Cours condensés, Exercices corrigés, conseils,… Tout pour te faire progresser en un rien de temps !

Nos réseaux sociaux

Derniers articles

Concours 2022 : ultimes conseils pour cartonner en Maths

Le coefficient très élevé des Maths en prépa EC en fait une matière extrêmement importante à ne surtout pas louper. Toutefois, contrairement à certaines matières littéraires enseignées, il est possible d'obtenir de précieux points en Maths ne serait-ce qu'en adoptant...

Aimer – le kit de survie de Culture Générale 2022

Sujets probables sur le thème Aimer, conseils méthodologiques, astuces… Voici ce qu'il vous faut savoir afin d'aborder le concours 2022 en Culture Générale. Qu’est-ce qu’une bonne introduction ? L’accroche L’objectif de l’accroche de Culture Générale est d’introduire...

Eole : « j’intègre l’ESSEC avec 17/20 en contraction »

Échange avec Eole qui, après trois années de prépa ECE, intègre l'ESSEC avec 17/20 en contraction de texte. Il revient sur sa progression fulgurante dans cette matière en passant de 5/20 à 17/20 en l'espace d'une année. Bonjour, peux-tu présenter ton parcours ?...

REÇOIS TON KIT DE SURVIE GRATUIT !

Des méthodologies et des cours condensés dans TOUTES les matières, des exercices corrigés, et des conseils d’anciens préparationnaires