Sujet d’ESH corrigé : “Le retour du protectionnisme”

par | 8 Oct 2021 | Actualités, Economie, sociologie et histoire

Thème incontournable du programme d’ESH, le protectionnisme est un concept clé qu’il vous faut appréhender. Actualité brûlante, théories économiques sous-jacentes, événements historiques marquants, portée aussi bien micro que macroéconomique… Rien de mieux qu’un sujet comme celui là pour s’entraîner !

Analyse des termes du sujet & problématisation

analyse, sujet esh, protectionnisme, retour
  • Le retour : présuppose qu’il est parti, car moins préférable ? Critiqué ? Retour signifie revenir, rentrer, mais peut impliquer un changement, un retournement. “Le” indique qu’il est singulier, mais il faut interroger la pluralité des retours. Est-ce au même moment, pour les mêmes raisons ? Pourquoi revenir ? Retour de courte durée (protectionnisme éducateur) ou de longue durée ? Le retour peut se faire sur ses pas, ou peut aussi se faire par un autre chemin : ainsi le protectionnisme ne revient peut-être pas pour les mêmes raisons !

Quelques pistes de réflexion :

  1. Retour du protectionnisme en temps de crise (1992 tarifs Méline ; après 1929 ; au début de la crise du coronavirus, exemple des vaccins Astrazeneca et de la politique belliqueuse de la Grande Bretagne à cet égard)
  2. Retour du protectionnisme sciemment en temps de paix mais qui génère la crise (mercantilisme, lutte pour l’or, politique belliqueuse de Donald Trump)
  • du protectionnisme : quel protectionnisme? Sous quelle forme ? Le protectionnisme peut se définir comme étant un système consistant à protéger l’économie d’un pays contre la concurrence étrangère au moyen de mesures tarifaires (droits de douane) et non tarifaires (quotas, contingents, normes, subventions à l’exportation). Il a plusieurs formes et plusieurs objectifs selon les époques et les pays : Donald Trump contre un pays en particulier, la Chine ; protectionnisme éducateur de List dont a bénéficié la famille allemande Krupp ; protectionnisme vert ? Alors, quel retour de quel protectionnisme ?

Rédaction de l’introduction et annonce du plan

L'Écriture, redaction, Introduction, ESH

                En 2020, alors que le monde entier souffre du manque de vaccin, l’Angleterre décide de fermer ses frontières et protéger sa population en mettant en place une politique belliqueuse quant à l’octroi des vaccins : elle est désormais la seule détentrice des doses proposées par Astrazeneca, tandis que ce laboratoire s’est engagé à livrer des vaccins à l’Union Européenne, dont la Grande Bretagne s’est retirée avant la crise. Cette politique véhémente, au sens où elle cherche à protéger l’économie d’un pays contre la concurrence étrangère au moyen de mesures non tarifaires, la fermeture des frontières, est le signe du retour d’une politique pourtant presque oubliée, le protectionnisme.

                Si le protectionnisme semblait n’être qu’un vieux fantôme, démonté par l’apparition d’institutions telles que le FMI ou l’OMC, responsables du libre-échange, cette politique semble être de retour sur la scène internationale. Elle vise à protéger l’économie nationale par le biais de différentes mesures tarifaires et non-tarifaires, et peut perdurer ou n’être qu’une mesure provisoire. Ainsi, si celui-ci semble être une entrave au bon fonctionnement du libre-échange, et donc être décrié depuis le sacrement des échanges à l’international, le protectionnisme peut également être “une voie” au libre-échange, expliquant alors son retour potentiel malgré les critiques qui lui étaient accordées. En effet, il essuie de nombreuses remises en cause : entrave au développement des échanges, il est certes une aide aux producteurs mais implique une hausse des prix défavorables aux consommateurs et freine les innovations issues des talents internationaux. Alors, pourquoi revenir ? Certes, les temps de crise sont propices au retour d’un certain protectionnisme, favorable aux producteurs nationaux. Pourtant, l’histoire a montré que favoriser le libre-échange s’est avéré efficace pour les sorties de crise. Alors, le retour du protectionnisme, sous toutes ses formes, est-il envisageable? De plus, s’il était de retour, aurait-il la même forme que lorsqu’il a quitté les politiques économiques traditionnelles? Puisque le libre-échange est désormais encadré par des institutions internationales, il ne peut suivre le même chemin que le protectionnisme tarifaire du XVIIIème siècle. Le protectionnisme est aujourd’hui restreint et ne peut exister que sous contraintes ou sous accords à l’échelle mondiale, comme le suggère GIRAUD par l’instauration d’un protectionnisme vert. Alors, faut-il mettre en place, et ainsi limiter, une nouvelle forme de protectionnisme?

                Alors, dans quelle mesure le retour d’une certaine forme de protectionnisme peut-il être envisagé? Est-il en effet profitable à un pays dans une économie mondialisée? Faut-il penser autrement le protectionnisme, cette fois-ci compatible avec le libre-échange, afin de concilier le commerce à tout prix et les problématiques vertes et inégalitaires du XXIème siècle?

Proposition de plan

ILe protectionnisme, comme source de profits et de gains pour l’économie nationale, semble être de retour sur la scène internationale.
À évoquer : le protectionnisme de court terme (LIST le protectionnisme éducateur), les subventions pour les entreprises nationales KRUGMAN – vaccins Ward Speed aux USA.

II – Cependant, le retour du protectionnisme peut être à craindre, ce qui permet aux institutions privilégiant le libre-échange de conserver une mainmise sur le commerce international.
À évoquer : désavantages du protectionnisme (graphique) ; RICARDO bénéfices du libre-échange et de la spécialisation.

III – Le protectionnisme, contrôlé, de court terme et spécialisé, pourrait être en adéquation avec le libre échange actuel : un libre-échange plus vert et plus juste.
À évoquer : protectionnisme vert de GIRAUD, protectionnisme pour les pays du Sud (accord du RCEP; ALLAIS La crise mondiale d’aujourd’hui)

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Reçois ton kit de survie du préparationnaire gratuit !

Méthodologies, Cours condensés, Exercices corrigés, conseils,… Tout pour te faire progresser en un rien de temps !

Articles par section

ECE

ECS

ECT

Nos réseaux sociaux

Derniers articles

Concours 2022 : ultimes conseils pour cartonner en Maths

Le coefficient très élevé des Maths en prépa EC en fait une matière extrêmement importante à ne surtout pas louper. Toutefois, contrairement à certaines matières littéraires enseignées, il est possible d'obtenir de précieux points en Maths ne serait-ce qu'en adoptant...

Aimer – le kit de survie de Culture Générale 2022

Sujets probables sur le thème Aimer, conseils méthodologiques, astuces… Voici ce qu'il vous faut savoir afin d'aborder le concours 2022 en Culture Générale. Qu’est-ce qu’une bonne introduction ? L’accroche L’objectif de l’accroche de Culture Générale est d’introduire...

Eole : « j’intègre l’ESSEC avec 17/20 en contraction »

Échange avec Eole qui, après trois années de prépa ECE, intègre l'ESSEC avec 17/20 en contraction de texte. Il revient sur sa progression fulgurante dans cette matière en passant de 5/20 à 17/20 en l'espace d'une année. Bonjour, peux-tu présenter ton parcours ?...

REÇOIS TON KIT DE SURVIE GRATUIT !

Des méthodologies et des cours condensés dans TOUTES les matières, des exercices corrigés, et des conseils d’anciens préparationnaires