États-Unis – Chine : une nouvelle guerre froide ?

par | 5 Oct 2022 | Géopolitique

Un sujet comparatif entre les États-Unis et la Chine est déjà tombé en 2018 à l’épreuve ESCP (États-Unis – Chine : Rivalités de pouvoir et d’influence), cela ne veut pas dire que cela ne retombera pas. Au vu de l’actualité autour de la question de Taïwan, c’est assez probable qu’un sujet similaire retombe.

« Cette confrontation croissante et multidimensionnelle peut-elle conduire à la guerre ? À l’évidence, la méfiance entre la première et la deuxième puissance économique mondiale s’est approfondie, nourrissant les risques de mauvais calcul sur les intentions et les actions du partenaire-adversaire. Mais se trouvent-elles pour autant enferrées dans le fameux piège de Thucydide […] ? »

Jean-Pierre Cabestan, Le Débat Numéro 202 – , article « Le piège de Thucydide vu de Pékin. Affirmer son leadership, éviter la guerre »

Une nouvelle guerre froide ?

Aujourd’hui les États-Unis et la Chine sont les deux grandes superpuissances du globe. Les chiffres pour le prouver ne manquent pas : ce sont les deux plus grands PIB du monde, les deux plus gros budgets militaires, … À cet égard, on peut légitimement parler de monde bipolaire : quand une décision mondiale est à prendre on se tourne vers ces deux géants ; comme lors de la guerre froide…

Autre point commun avec la période de la guerre froide : les tensions entre les deux puissances vont croissantes. On peut noter les tensions en mer de Chine méridionale, ou bien commercialement avec une « guerre commerciale » lancée par Donald Trump et suivie par Joe Biden, et bien sûr les tensions récentes autour de la question de Taïwan.

Enfin, comme pendant la guerre froide, on assiste à une rivalité sur le plan idéologique. La Chine entend proposer un modèle combinant efficacité économique et sécurité intérieure, en opposition aux démocraties présentées comme déclinantes, inefficaces et divisées, avec en figure de proue les États-Unis.

Pourtant, l’histoire ne balbutie pas

Malgré tous ces points communs entre la période actuelle et celle de la guerre froide, on peut rappeler un principe de base : l’histoire ne se répète jamais.

En effet, en deux points la Chine diffère de l’URSS. Il n’existe aujourd’hui pas de bloc communiste autour de la Chine comme il en existait autour de l’URSS. La Chine et son modèle ultra-nationaliste font peur au reste du monde, c’est pourquoi il n’y a que des alliances conjoncturelles entre la Chine et certains pays. Ensuite, la Chine apparait comme un adversaire plus coriace pour les États-Unis que ne l’était l’URSS à l’époque. Le système économique de l’URSS était peu performant, contrairement à celui de la Chine actuelle.

Un autre point important à soulever pour différencier la période actuelle et celle de la guerre froide est la multipolarité du monde. Le bloc occidental est bien moins homogène qu’à l’époque : il n’y a plus de bloc démocratique autour des États-Unis. Par ailleurs, la logique « bloc vs bloc » qui prévalait au moment de la guerre froide est loin d’être vraie aujourd’hui. Il existe de nombreuses puissances émergentes : Inde, Brésil, … Le monde est donc bien moins bipolaire qu’à l’époque.

Alors, va-t-on vers une guerre « chaude » ? Le piège de Thucydide

Ainsi, si on ne peut pas parler de guerre froide, et si les tensions grimpent, va-t-on vers une guerre dite « chaude » ? Ce serait la théorie du piège de Thucydide émise par le penseur américain Graham Allison dans son ouvrage Vers la guerre ? L’Amérique et la Chine dans le piège de Thucydide. Selon lui, lorsqu’une puissance ascendante (ici la Chine) vient contester et challenger la puissance numéro un en place, voire sur le déclin (ici les États-Unis), alors il y a un grand risque d’affrontement armé. Il évoque néanmoins certains cas dans l’histoire où cette situation ne donne pas lieu à un affrontement. Il est donc légitime de se demander si le piège de Thucydide va se refermer sur les États-Unis et la Chine, avec les conséquences désastreuses que cela pourrait avoir sur le monde.

Néanmoins, on ne peut pas prédire à coup sûr une guerre. Un élément majeur de la guerre froide demeure : la dissuasion nucléaire. La Chine est par ailleurs d’une très grande habileté dans ce qui est d’éviter les conflits, en témoigne ses avancées dans les archipels Paracels et Spratleys. Elle manie avec grande dextérité menace et conciliation. On peut aussi dire qu’aucun des deux pays n’aurait comme intérêt l’affrontement direct. Par exemple, certains experts parlaient d’ambiguïté stratégique de la part des États-Unis sur la question taïwanaise : ils ont intérêt à ce que le statu quo soit maintenu, pour que Taïwan reste hors de la main des Chinois, et hors de tout conflit.

Finalement, bien qu’on remarque certaines similitudes entre la guerre froide et le contexte actuel, il y a de nombreuses différences qui font qu’on ne peut pas véritablement parler de nouvelle guerre froide. En outre, la question de l’affrontement entre les deux superpuissances demeure, et empêche véritablement de parler de guerre froide. La question suivante reste ouverte : les États-Unis et la Chine se dirigent-ils vers une « guerre chaude » ?

Reçois ton kit de survie du préparationnaire gratuit !

Méthodologies, Cours condensés, Exercices corrigés, conseils,… Tout pour te faire progresser en un rien de temps !

Nos réseaux sociaux

Derniers articles

Comment expliquer le rebond des naissances en France ?

Le 5 octobre dernier, l’INSEE publiait une étude montrant l’accélération des naissances en France suite aux différents confinements liés à la pandémie de coronavirus. Ce n’est pas moins de 742 100 bébés qui ont vu le jour en France en 2021, soit 6 900 naissances de...

Viser le 20/20 en maths EML/EDHEC

Les épreuves de maths EML et EDHEC sont un passage obligatoire pour tout préparationnaire en filière ECG. Revenons dans cet article sur ce qui m’a permis d’avoir respectivement 20/20 et 19,5/20 à l'EML et à l'EDHEC en voie ECS - alors même que j’avais eu 12/20 au bac...

Comment penser l’état du monde ?

Même s’il ne s’agit pas d’une épreuve de géopolitique, il est possible que le sujet de dissertation se rapproche beaucoup d’une référence culturelle médiatique ou géopolitique connue. Or, comme vous le savez peut-être, l’éditeur LaDécouverte sort chaque année L’état...

REÇOIS TON KIT DE SURVIE GRATUIT !

Des méthodologies et des cours condensés dans TOUTES les matières, des exercices corrigés, et des conseils d’anciens préparationnaires